La Turnigy Evolution est une radio destinée aux multirotors de course. Elle contient juste le nécessaire pour pouvoir contrôler ce genre de machines, ce qui explique son prix presque dérisoire : 60 € !

Les caractéristiques

  • Protocole AFHDS 2A, donc compatible avec un certain nombre de récepteurs Flysky
  • Compatible iBus et Sbus
  • 8 voies
  • Batterie 3.7V incluse, rechargeable par le port USB intégré à la radio
  • Mémoire permettant de stocker 5 modèles
  • Timers intégrés, dont un timer “throttle up” qui décompte le temps quand le manche des gaz dépasse une certaine position
  • Ecran LCD tactile
  • Joysticks à double roulement à billes, rétro éclairés par LEDs programmables
  • 1 interrupteur 2 positions, 2 interrupteurs 3 positions, 1 potentiomètre
  • Disponible en mode 1 ou 2
  • Dimensions : 179x81x161mm
  • Poids : 332g (sans la protection)

 

On a donc ici un petit OVNI dans le monde des radios. En général les radios ressemblent plutôt à des parpaings assez imposants, truffés d’interrupteurs et de boutons. L’Evolution tient plus de la manette de console, ce qui n’est pas un mal au niveau de l’ergonomie.

Premières impressions

Je vous passe la vidéo d’unboxing, pour aller à l’essentiel : dans la boîte on trouve l’Evolution, un câble USB servant de câble de charge et de câble de simulateur. Et oui, port USB oblige la radio est reconnue par l’ordinateur en tant que périphérique HID, ce qui permet de l’utiliser comme manette de jeu ! Un récepteur est fourni avec : le Turnigy iA6C compatible iBus et qui dispose d’un port de monitoring de la batterie. Enfin, la radio est protégée par une coque amovible qui recouvre sa face avant, protégeant ainsi les joysticks et l’écran. Parfait pour le transport dans un sac à dos !

La coque de protection de la Turnigy Evolution est un petit plus agréable !

Le déballage terminé, il est temps de prendre la radio en main. Première impression : ça a l’air d’être du solide ! Je suis étonné par le poids de la bête, je m’attendais à ce qu’elle soit plus légère. La prise en main est parfaite, les côtés sont recouverts de caoutchouc pour une meilleure adhérence. Pas besoin de tour de cou pour tenir la radio, quiconque a déjà joué avec une manette de console récente se sentira chez lui.

Le fait qu’il n’y ait que 8 voies peut être rédhibitoire pour certains, notamment les pilotes qui ne se limitent pas aux multirotors. C’est vrai, mais pour l’usage que j’en fais, c’est à dire du pilotage de quadricoptère en freestyle ou en course, c’est amplement suffisant.

Le menu de l’écran tactile est plutôt intuitif, ceux qui ont déjà possédé une radio Flysky ne seront pas dépaysés. Le dernier firmware rajoute un écran de télémétrie : RSSI, tension de la batterie du modèle, etc.

Vue de côté, avec son port micro USB

La procédure de bind est très simple : il suffit de sélectionner “bind mode” dans le menu de la radio. Branchez ensuite votre engin avec son récepteur en mode bin, et le tour est joué !

 

Avis après quelques semaines d’utilisation

En ayant un peu plus éprouvé cette radio, j’en suis entièrement satisfait. J’apprécie énormément la simplicité de l’engin, sa prise en main idéale et l’écran tactile qui rend le changement des paramètres vraiment aisé !

La portée semble amplement suffisante pour un usage FPV orienté course / freestyle. Je n’ai pas fait de test de portée, mais en utilisation normale dans un champ bordé d’arbres je n’ai jamais eu de problème de perte de signal.

Les plus :

  • Pas besoin d’acheter de câble simulateur, câble USB normal suffit (fourni avec la radio)
  • Forme ergonomique et petite taille, loin des radios-briques (Taranis ?)
  • Ecran tactile rétroéclairé
  • Protection des manches et de l’écran fournie avec la radio
  • Récepteur fourni avec la radio, gamme de récepteurs abordables (3x moins cher que FrSky)
  • Timer intégré, activé par un interrupteur ou quand le manche des gaz dépasse le seuil configuré
  • Batterie intégrée rechargeable par USB

 

Les moins :

  • Pas de support du protocole AFHDS, ce qui peut poser problème pour certains modèles (notamment mon QX95)
  • Son des alarmes assez faible. Il est possible de l’augmenter assez facilement, ou de rajouter un vibreur en bidouillant
  • Durée de vie de la batterie assez limitée par rapport à la concurrence, difficile modifiable (suffisante pour quelques sorties cependant)
  • Sticks rétro éclairés par LED, je ne vois pas trop l’intérêt mais certains pourront apprécier
Vue de derrière

Conclusion

Pour conclure, la Turnigy Evolution est donc la radio rêvée du pilote de multirotor de course car elle combine un aspect pratique très agréable, un prix au ras des pâquerettes et le juste nécessaire en termes de fonctionnalités. Si vous voulez en savoir plus sur cette radio, faites un tour par notre forum ou commentez cet article !

Vous pourrez trouver la Turnigy Evolution sur HobbyKing pour une soixantaine d’euros.

3 COMMENTS

  1. Pop pop pop! Bravo pour ce premier article 😉
    Perso, toutes les fonctions présentent sur cette RC sont également disponibles sur la Taranis. Par contre, niveau prix, bah…….. imbattable!
    Bravo JB 😉

  2. Tout à fait d’accord, cette Turnigy utilise le même hardware que la FlySky FS-i6S que j’adore, c’est complet et efficace 🙂
    En plus, beaucoup de récepteurs compacts sont disponibles pour pas cher.

LEAVE A REPLY