La mode est au châssis de classe 130mm, voir encore plus petit. Mais certains de nos composants, sur des quads de 250mm ou 210mm, sont trop volumineux pour être casés dans de si petites machines. C’est pourquoi RunCam a sorti la version de leur célèbre caméra FPV Swift en version Mini Swift. Une sorte de mini moi!

Est-elle aussi performante que sa grande sœur? Que vaut elle vraiment? Faut-il l’acheter? Je vais tâcher de répondre à toutes ces questions.

 

DÉBALLAGE

RunCam ne déroge pas à leur politique de qualité. La boite est sobre et propre, très discrète avec le logo de la marque sur le dessus et un rapide descriptif sur un des côtés. Comme d’habitude, la caméra est très bien protégée dans un logement en mousse, et une autre couche de mousse sur le dessus (entre le couvercle et la caméra) la protège des éventuels chocs du transport.

DANS LA BOITE

Elle est vraiment toute petite cette caméra! Vous me direz, c’est un peu pour ça qu’elle a vu le jour… Comparée à sa grande sœur la Swift, et comparée à la RunCam HD, elle est minuscule! La photo parlera d’elle même.

Les finitions sont impeccables, rien à dire. Elle est fournie avec divers accessoires de fixation, câbles d’alimentation, visserie et clé allen, le câble pour le paramétrage de l’OSD et son petit manuel d’utilisation. C’est donc un package complet que propose RunCam.

Les deux étriers de fixation permettent la fixation soit en direct sur le châssis, identique à la Swift ; soit dans un logement prévu pour une caméra FPV standard (type Swift ou Foxeer).

Personnellement, j’ai utilisé l’étrier standard pour le montage sur ma machine.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

22.3mmx22x27mm, ce sont ses mensurations. Contre 26x26x26mm pour une Swift classique. Elle pèse 12 grammes et elle est disponible en noir ou en orange, pour des lentilles de 2,1mm, 2,3mm ou 2,5mm. Elle a de nombreuses caractéristiques communes avec sa grande sœur : le capteur, un SONY Super HAD CCD II ; la résolution de 600 TVL ; et du PAL ou NTSC pour la résolution vidéo. Elle a un avantage face à la Swift, son alimentation! Elle accepte de 5 à 36V! C’est vrai, c’est beaucoup, mais je vois de plus en plus de pilotes de racers passer au 5S…

Ce qui est étonnant quand même, c’est son poids, qui est similaire avec la Swift standard. Quant à la Swift 2, elle pèse 14 grammes, soit 2 grammes de plus.

Comme d’habitude, elle est disponibles en noir ou orange.

 

INSTALLATION

J’ai installé cette Mini Swift sur mon châssis ZMR250. J’ai dû l’installer légèrement en retrait car l’étrier de fixation ne passait pas avec mes colonnettes en aluminium.

Le montage est très facile, mais le fait de l’installer sur un étrier en aluminium, qui est lui même directement fixé au châssis… Je pense qu’il y aura un peu de jello. La pratique nous en dira plus. Il faut dire aussi que le ZMR est un châssis sur lequel les vibrations sont difficiles à atténuer. Les bras fixés en sandwich entre les deux plaques principales, plus une motorisation en 2205, n’arrangent pas non plus!

Donc, post-scriptum : penser à changer mon châssis pour les tests de caméra FPV 😀

EN PRATIQUE

J’ai utilisé la Mini Swift avec mon ZMR250, un VTx Eachine 25mW (le ET25R), et une réception diversity sur un Boscam (patch ImmersionRC et antenne Foxeer). Le tout en fréquence RaceBand.

J’ai donc effectué quelques vols avec cette caméra FPV. Vous jugerez vous même avec la vidéo, mais je trouve que la qualité de l’image reste fidèle à la réalité.

Mon écran DVR/Diversity, qui a enregistré le vol, était placé à environ 1 mètre du sol. C’est pour cela que mes passages derrières les arbres brouillent un peu façon Canal+!

La gestion des changements de luminosité est très bonne, je pense que c’est un paramètre indispensable pour nos vols en racer.

 

CONCLUSION

Cette petite caméra est compacte, parfaite pour être intégrée sur des petites machines. Il faudra tout de même faire attention à la manière dont vous l’intégrez à votre montage. Peut être prévoir une petite couche de mousse, ou de TPU, pour atténuer l’effet de jello.

Les couleurs sont bien représentées, comme sur les autres RunCam. Pour le pilotage en immersion, l’angle est un peu serré. Personnellement, ça ne me dérange pas, mais si vous êtes habitué à un ange plus large, il faudra prévoir le changement de la lentille.

Les pièces détachées sont disponibles sur la boutique BangGood (lentilles, boitier, etc….). Pas de panique si vous cassez 😉

Faut-il l’acheter? Oui pourquoi pas. Si c’est pour une taille de châssis inférieure ou égal à 180mm, sinon, je vous recommande tout de même la Swift, ou la Swift 2.

Pour les pilotes qui volent en 5S, ils pourront l’alimenter sans problème.

Vous pourrez vous procurer la Mini Swift de RunCam auprès de BangGood, pour à peu près 30.00€.

RunCam Mini Swift ~ 32€

 

Merci à la boutique Banggood pour le don du matériel, et à Papymaurice de me l’avoir fait essayer. Les articles et le forum font vivre ce blog! N’hésitez pas à partager! Et si vous avez des questions, c’est un peu plus bas 😉

REVIEW OVERVIEW
Design
Utilisation
Qualité
Prix
SHARE
Previous articleTest : Turnigy Evolution – la radio du racer !

8 COMMENTS

LEAVE A REPLY