Je vous propose aujourd’hui le test d’un nano quadricoptère, le Cheerson CX-10 A.

Etant habitué à des machines de plus grande taille, j’étais assez curieux de voir ce que ce petit quadricoptère allait pouvoir donner. Le CX-10 A intègre en plus un mode headless qui permet de conserver les directions fixes quel que soit l’orientation du drone.

De base le pilotage d’un drone nécessite un peu d’entrainement. Lorsque la machine « regarde » dans la même direction que le pilote, les directions sont logiques (avant=avant, gauche=gauche) mais dès que la machine est orientée différemment, le pilote doit faire un peu de gymnastique pour appliquer les bonnes directions au drone.

Le mode headless permet de changer ce comportement et quelque soit l’orientation de la machine, tirer le stick vers l’arrière ramènera la machine vers vous. Pratique pour les débutants.

Le package
Le Cheerson CX-10 A est livré dans une toute petite boite, je savais que c’était lui mais j’avais du mal à y croire avant d’ouvrir l’emballage tellement ça me paraissait minuscule.

IMG_20150206_144354

Au déballage on retrouve donc :
– Le Cheerson CX-10A
– Le câble chargeur USB
– La radio-commande 2.4Ghz
– 4 hélices de rechange
– Le manuel (en Anglais)

Premier constat, il est minuscule ! Je sais je l’ai déjà dit mais franchement c’est impressionnant. Vous pouvez facilement mettre le nano quadricoptère, la radio et le câble chargeur USB et dans une poche. La finition de la machine est très bonne, on sent tout de suite que ce produit est abouti.

IMG_20150206_145135

J’ai pris la radio en mode 2. On retrouve dessus un interrupteur de mise en marche , deux joysticks et les classiques boutons de trims. Chaque joystick est également « cliquable ». En cliquant sur le stick gauche on change de mode :
– 1 BIP : mode junior (réactivité limitée parfait pour prendre la machine en main)
– 2 BIP : Mode expert (réactivité maximale, c’est le mode que j’utilise vu que j’ai un peu l’habitude de piloter)
– 3 BIP : Mode headless (La direction du mode headless est configurée lors de l’activation. Il faut donc orienter correctement le drone lorsque vous activez ce mode)

Premier vol

Une lecture rapide du manuel et je suis prêt à décoller. Il y a une procédure pour armer la machine :
– On allume le drone
– On allume la radio (on entend un premier BIP)
– On pousse les gaz à fond (on entend un second long BIP)
– On rabaisse les gaz (dernier BIP, les leds du drone clignotte, on est prêt à décoller)

Cette machine est ultra stable. On ne dénote aucune oscillation en vol. Elle flotte tranquillement en émettant un bruit de gros moustique ce qui ne manque pas d’attirer l’attention de mon chat. Celui-ci se permettra d’ailleurs de donner un ou deux bon gros coup de patte au CX-10 A pour le ramener sur la terre ferme. Heureusement la machine est solide et elle redécollera sans souci.

Le pilotage est très agréable. En activant le mode expert la machine est plutôt nerveuse et on peut vraiment la contrôler du bout des doigts.
J’aurai aimé pouvoir contrôler ce nano drone avec ma grosse radio 2.4Ghz (qui à des joysticks bien plus précis) mais on s’habitue vite à cette petite radio et après deux au trois vols on deviens très à l’aise.

La batterie de 100mah offre un temps de vol d’un peu plus de 5 minutes. C’est un peu court mais ce n’est pas un problème.


La recharge

Je pensais au départ que la batterie non amovible et le temps de vol de 5 min allaient être un problème. J’aime enchaîner les vols et je prends généralement plusieurs batteries pour chacun de mes drones.
En branchant le CX-10 A en USB son mon PC la recharge à pris à peine plus de 15 minutes !!!

Un vol, un café, je vérifie mes mails et hop je peux refaire un autre vol 🙂
J’ai passé mon weekend à enchaîner les vols entre d’autres activités. En plus comme il est minuscule, j’ai pu balader le CX-10 A chez des amis pour leur faire découvrir le pilotage.

Solidité

J’ai crashé le CX-10 A de nombreuses fois. Que cela soit une erreur de pilotage ou mon chat qui lui colle une grosse claque, ce nano drone à encaissé les chocs sans broncher. J’ai aussi été agréablement surpris par les hélices. Contrairement au Hubsan X4 qui perdait une hélice à chaque crash, le Cheerson CX-10 A n’en a jamais perdu une. J’ai cassé ma première hélice environ au bout du 20ème crash ce qui est un très belle performance 😀

J’ai tout de même commandé un kit avec des protections d’hélices, deux moteurs et des hélices de rechange afin de lui assurer une vie la plus longue possible :
Kit Cheerson CX-10 A Protection + moteurs + hélices

Conclusion

Vous l’aurez bien compris, le Cheerson CX-10 A m’a totalement séduit. Sa taille minuscule, sa maniabilité ainsi que son rechargement ultra rapide en font une machine parfaite pour voler en intérieur dès qu’on a 5 minutes.
Je n’attendais pas beaucoup de ce drone avant de le recevoir et j’ai pris ma claque. Il est vraiment bien conçu équilibré et j’ai du mal à lui trouver des défauts…

Il est disponible en 4 couleurs avec la radio en mode 1 ou en mode 2 :
Nano quadricoptère Cheerson CX-10 A

cx-10a

23 COMMENTS

  1. Bonjour,
    J’ai également ce petit drone, très agréable à piloter en intérieur, quoique très nerveux !
    Je confirme vos impressions.
    J’attends moi aussi le kit complémentaire d’hélices et de protections.

    En attendant que mon JJRC H9D retrouve sa vidéo FPV…
    Cordialement,
    Fred

  2. Une petite précision utile :
    Ne pas oublier que, comme tous les drones, les hélices ont un sens !
    Je l’avais un peu oublié en changeant mes 4 hélices… le CX-10 est devenu ingouvernable.
    En cherchant sur le Net, j’ai trouvé comment les placer.
    Et vu que ça ne figure pas dans la doc, voici comment combler cette lacune :

    2 hélices sont gravées « A » et 2 sont gravées « B »
    Il faut les placer en X :
    – à l’avant gauche et à l’arrière droite : B
    – à l’avant droite et à l’arrière gauche : A
    Voilà, si ça peut aider…

    • Bonjour Max,

      Non le CX-10 ne sera pas capable de la lever. Il ne pèse que 12g ! J’ai essayé de lever du poids avec (un chocolat d’environ 8g), la machine décolle mais reste au raz du sol même gaz à fond (mode aeroglisseur)…

  3. Bonjour,
    En voulant, comme décrit dans la présentation, montrer à mes amis les joies du pilotage, j’ai acheté un CX10A. J’en suis très fière et il est vrai qu’il est amusant.
    Cependant, ayant testé le Hubsan x4, qui est un peu plus gros, je trouve le Cheerson mou de chez mou. Il doit peut être exister une seconde version (car 2 manuels différents sur le net).
    L’un d’eux parle de 3 modes de difficulté et aucunement de « headless ».
    Tout comme vous je dispose du mode 2 difficultés + 1 mode headless très désorientant quand on à l’habitude de faire sans.
    Trouvez-vous réellement ce drone plus nerveux qu’un hubsan x4 ??
    Au final oui il est amusant à souhait et super transportable: un vrai jouet pour vraiment pas cher.
    Le mode looping est bien pour impressionner 🙂
    Merci pour la présentation !! 🙂

  4. bonjours, j’ai acheter ce CX10 dans le manuel cet écrit que le chargement est fini lorsque la prise usb s’allume, sauf que moi elle s’allume direct en rouge alors que le drone na plu de batterie. J’ai remarquer que la plupart avais le bou du câble bleu alors que moi il est tout jaune . une idée ?? merci

  5. Bonjour voilà j’ai in souci avec mon cx 10 pas moyen de synchroniser la radio et le drone. Je m’explique j’allume le drone puis la manette le drone à ces 4 Led allumer en continu et la manette clignote rouge (pile neuve et drone charger) mais pas de lien entre les deux des idées ?

LEAVE A REPLY