Présentation

J’ai eu la chance de torturer le Rocket 215, je vais tenter de vous faire un retour le plus complet et le plus objectif possible, avec quelques astuces de montage et le ressenti par rapport aux autres châssis que j’ai au l’occasion d’essayer. Un grand merci d’ailleurs à Gauthier alias Papymaurice pour m’avoir permis de tester ce nouveau châssis de sa conception. Une conception 100% Française, c’est assez rare pour être souligné.

Autre point important, c’est ma première review donc soyez indulgents… 😉

Au premier regard sur le site mondrone.net, je me suis dit : « tiens, mais c’est bizarre cette forme », je n’avais jamais vu de châssis avec les bras inclinés en arrière, positionnés en hauteur, que ce soit chez des constructeurs connus ou chinois… ce qui donne encore plus envie de voir ce qu’il a dans le ventre !

img_12082016_125602img_12082016_123208

Avec, ou sans caméra HD

Après un long moment d’attente (2-3 jours, et oui, c’est l’avantage de commander en France), je procède à l’ouverture du colis et rien ne manque, emballé proprement, avec de beaux autocollants Rocket FPV, les plaques carbone attendent de prendre l’air, elles respirent la qualité et la solidité. Les découpes sont parfaites et les 2 plaques en épaisseur 3mm annoncent la couleur, ça sera un châssis rigide et donc solide.

On y trouve également les éléments en ABS 3D qui sont imprimés avec précision (j’ai une imprimante Prusa I3 et je n’ai jamais réussi à avoir une impression de cette qualité).

Enfin l’accastillage… la aussi la qualité se ressent, la visserie et les entretoises de 35mm semblent bien solides, bien plus que celles livrées avec les frames chinoises (qav, martian, zmr…)

Dés l’ouverture, on est mis en confiance par la qualité du kit, ce qui est déjà une bonne chose, maintenant, il faut faire le choix des composants, ce choix définira grandement le comportement de la machine en vol.

img_10082016_233853L’équipement

Avant de passer au montage, il faut faire le choix de l’équipement … j’ai les Emax rs2205-2300, ils sont vraiment puissants et c’est un bon choix, mais les miens commencent à avoir de l’âge (ou des crashs plutôt…), je préfère donc partir sur des RCX 2205-2350kv qui dormaient dans un tiroir mais qui sont neufs (moins puissants que les Emax sur les tests et plus proche des cobras 2204-2300), des moteurs neufs sur un châssis neuf, c’est quand même l’assurance d’une machine plus saine et plus simple à régler.

Les moteurs étant choisis, je décide de monter les Littlebee 20A qui sont réputés fiables (et qui le sont) et qu’on trouve partout, ça évite d’attendre plusieurs semaines en cas de panne !!!

Pour la carte de vol, je m’oriente vers la Kiss que j’ai en stock également (une naze 32 rev 5 ou spracingF3 fonctionnent également très bien).

Enfin la caméra sera une PZ0420 avec lentille 2.1 (très grand angle, on aime ou pas…) et pour le VTX, le ET25-R (raceband) de Eachine que j’utilise depuis des mois sans souci.

Pour les hélices, les tests parleront mais je partirai sûrement vers des quadripales 5x4x4 qui ne sont pas les plus puissantes mais qui assurent un contrôle total de la machine, sans réelle surconsommation)

Le montage

img_11082016_011947

Allez on attaque le montage, je l’ai monté en un temps record, il y a de la place et on peut faire un montage très propre facilement. A ce sujet, le tuto de Papymaurice est très bien expliqué, clair, avec des astuces pour ne pas griller d’étapes ou de matériel !

La conception du châssis permet de séparer la partie puissance (plaque supérieure) de la partie vidéo et rx (partie inférieure), ce qui est pas mal pour la maintenance et la propreté du montage, de plus avec les 6 vis, on a accès à l’ensemble des composants. Les 2 parties sont reliées par un fil +/- 12V (kiss, caméra et vtx) et les câbles signaux ESC (pensez à garder de la longueur de fil entre la partie basse et haute).

Le montage des ESC dans la partie centrale permet de les protéger efficacement, vous pouvez les monter sur les bras mais c’est beaucoup plus intéressant à l’intérieur, vous éviterez ainsi de les abîmer avec un choc d’hélice, d’une branche etc.… Aucun souci pour la température, ils ne chauffent pas.

J’ai choisi de protéger les câbles moteurs par de la gaine torsadée, c’est surtout esthétique et possède l’avantage de ne pas couper les fils au passage dans les trous situés sur les bras, surtout sur le long terme avec les vibrations.

La fixation de la prise XT60 est bien pensée, elle est vissé par une patte en alu sur la top plaque carbone et le maintien est excellent, d’ailleurs la position de la XT60 évite les débranchements de lipo suite aux crashs, bien pratique pour retrouver son quad rapidement dans les herbes hautes a l’aide du buzzer!

Concernant la caméra FPV, l’idéal est une PZ0420M qui rentre parfaitement, l’angle peut être choisi entre 25 et 35° en glissant la plaque support de caméra dans les rainures prévues sur la coque ABS, simple et efficace. Il doit être possible de monter une HS1177 ou autre caméra avec sa patte de fixation facilement vu qu’elle est plus petite mais j’ai conservé la solution prévue d’origine qui fonctionne plutôt bien, un des rares châssis actuels qui permet de monter des caméras plus grosses, notamment si il vous en reste dans les tiroirs, ce qui était mon cas.

img_11082016_002954Coque de protection en ABS : outre l’esthétique, l’électronique est à l’abri des chocs et la maintenance est limitée, fini les câbles arrachés suite aux crashs… La coque s’adapte parfaitement aux entretoises (quand je vous disais que l’impression était de qualité). Le point négatif vient des flancs ajourés, ils ont tendance à casser la longue, surtout quand on pince le châssis bien fort pour le récupérer dans un arbre, ce problème vient de la technologie d’impression qui superpose des couches, ce qui en fait un point de faiblesse, la solution serait peut être de supprimer les ouïes latérales mais au final, je pense que le temps finira par en venir à bout … Vous pouvez aussi monter le châssis sans ce carénage, mais l’esthétique en prends un coup et la protection de l’électronique également.

Les astuces

Une petite astuce qui permet de gagner en durabilité : Poncez la plaque supérieure (celle qui accueille les moteurs) au niveau des arrêtes pour créer un arrondi et finissez en appliquant de la cyanoacrylate (super glue) et en l’étalant soigneusement. Attention au ponçage, la poussière de carbone est dangereuse, l’idéal étant de le faire au papier de verre 200mini sous l’eau ou à l’extérieur avec un masque papier. Pour l’application de la cyano, je prends un bout de mousse pour l’étaler sans déborder (la colle blanchit après séchage et ce n’est pas génial pour l’esthétique).  A minima, vous pouvez faire la manip sur les bords d’attaques des bras avant qui vont prendre 90% des chocs. Ce que j’ai fait,

img_20161009_013406Autre astuce super efficace pour le montage des antennes du récepteur, j’ai utilisé un rilsan assez gros (pour éviter qu’il ne soit aspiré dans les hélices) qui passe à l’intérieur du support d’antenne, un bout de gaine thermorétractable vient finir le tout.

img_20161009_013406Fini les tubes supports d’antennes cassés !

Et enfin, pour faciliter le transport de votre Rocket, l’étui pour radio de chez Hobbyking fait parfaitement l’affaire, idéal pour glisser son quad dans les valises ou un sac à dos.

img_20161010_014524Le support caméra HD Xiaomi/Gopro

Le support de caméra HD est indispensable si vous souhaitez ramener de superbes images de vos vols, je dis ça parce que les silentblocs fournis permettent d’avoir un enregistrement sans jello, j’ai été vraiment impressionné !!! Fini les essais de mousses de densité différente pour trouver la meilleure image… je pense que je finirai par utiliser ces silentblocs sur d’autres machines également car ils absorbent également une partie du choc en cas de crash.

Si vous voulez monter votre caméra sans le support, ça risque d’être compliqué, voir impossible, compte tenu de la place sur la plaque supérieure, le support résout tous les problèmes. S’il fallait faire une critique, je dirai qu’il est assez lourd, c’est le prix a payer pour la solidité .

Le Rocket 215 en vol

Le Rocket 215 est un régal à piloter, les trajectoires sont tendues et on prends un réel plaisir a voler vite et très bas ! Sa rigidité rends le réglage des PIDS plus simple, les débutants seront ravis et les plus expérimentés également, d’autant plus que tout le freestyle passe sans problème (jetez un œil sur les vidéos…).

Les moteurs RCX 2205 sont néanmoins un peu justes pour le freestyle extrême et nécessitent un peu d’anticipation, ils ne permettent pas de monter des hélices à fort pas. Le freeride par contre est parfait avec les RCX qui sont assez doux et qui ont une courbe de réponse linéaire.

Si vous montez des moteurs récents (Emax RS2205-2300 ou 2600kV), vous aurez une petite boule de nerf. img_12082016_125553

La disposition des bras sur le dessus amène un centre de gravité plus bas que sur la plupart des châssis, ce qui facilite la prise de virage et le freestyle, les décollages dans l’herbe haute ne sont plus un problème. La disposition arrière des bras permet d’éviter d’avoir les hélices dans le champ de la caméra (même en mode superview sur la Gopro ou Xiaomi), cette position permet de dévier légèrement les branches lors d’un choc frontal et évite de prendre l’énergie du choc intégralement dans le bras .

Niveau solidité, le Rocket à participé à la Dronster race de Nantes (Salon drone expérience festival) et après avoir goûté le bitume plusieurs fois, je suis venu à bout d’un bras, il a tapé fort, plusieurs fois: dans des gates métalliques, une vitre, et une gaine d’aération en pleine face…. Je pense que la casse venait plus d’un phénomène de fatigue, avec la répétition des chocs au même endroit, ça finit par céder. Je ne connais aucun châssis qui aurait tenu le coup aussi longtemps (aucun châssis n’est indestructible), d’ailleurs mon alien n’a pas tenu aussi longtemps et j’ai déjà du lui remplacer les plaques principales plusieurs fois, la ou le Rocket à bien résisté.

J’ai utilisé des Dal 5×45 BN V2 et des Dal quadripales 5x4x4, qui sont celles que j’utilise le plus (bipales pour la vitesse et quadripales pour un meilleur contrôle), les 5x4x3 sont un compromis entre les 2 mais je préfère changer d’hélice et avoir un comportement marqué… c’est une question de choix perso qui dépends du moteur, de vos réglages et de votre style de vol!

Conclusion

img_12082016_131210-copieLe Rocket 215 est un châssis agréable à regarder et simple à monter, super pour un débutant et très pratique quand on préfère passer plus de temps en vol qu’a l’atelier! Les performances en vol n’ont rien à envier aux autres, petit bémol sur le poids qui peut freiner certains pilotes expert, mais solidité rime difficilement avec poids plume !

L’aspect esthétique est aussi important, j’aime piloter des châssis que je trouve beau, c’est sur que ce n’est pas un X avec le casse tête du montage ou rien ne rentre facilement, ici, c’est propre, spacieux et rangé…et ce n’est pas le châssis de Mr tout le monde, vous vous démarquerez des autres quads d’autant plus que vous pouvez choisir la couleur des pièces imprimées en 3D.

Il me suit partout, toujours dans le coffre, au cas ou… et il vole tous les jours (sauf sous la pluie!)…

img_12082016_123243img_12082016_125606img_12082016_131219-copie

img_12082016_123213img_12082016_123230

Le Rocket 215 (châssis seul ou config complète) est disponible sur la boutique Mon Drone.

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY