Nacelle brushless GoPro 2 / 3 open source (gimbal)

6
2227

Lorsque l’on veut faire de la vidéo de qualité sur un quadricoptère, il faut penser à s’équiper d’une nacelle stabilisatrice. Les premiers modèles disponibles utilisent des servos standards. Le résultat et déjà bon et permet de pas mal réduire les vibrations et les mouvements de la caméra.
Mais la technologie évolue vite et on a vu fleurir il y a quelques mois de nouvelles nacelles dites « Brushless ». Ces nacelles utilisent donc des moteurs brushless à la place des servos.
Principaux avantages, une plus grande fluidité dans les mouvements et l’absence de bruit lors du fonctionnement. Les inconvénients sont un poids un peu plus important de la nacelle à cause des moteurs et la nécessité d’utiliser une carte dédiée pour la stabilisation, les nacelles utilisant des servos étant généralement connectées sur le contrôleur de vol (Multiwii, Ardupilot, …).

De nombreux modèles existent pour la GoPro 3 mais pour la GoPro 2 pas grand chose. J’ai bien trouvé quelques nacelles adaptables mais elles sont assez lourdes.
Finalement j’ai découvert un projet open source de nacelle brushless pour la GoPro 2 à imprimer sur imprimante 3D 🙂

http://www.shapeways.com/model/1091438/skylight-sbg-gimbal-gopro-2-official-release.html

Cette nacelle est très bien conçue, légère, bien équilibrée, un vrai régal. L’auteur de la nacelle propose une impression sur shapeways pour pas trop cher (que j’ai testé) mais les plans sont disponibles pour éventuelle modification et impression par vos soins. Une version pour la GoPro 3 est également disponible.

Quelques photos de la nacelle reçue ce matin :
IMAG0898

IMAG0899

IMAG0900

Le matériau est très léger et semble relativement résistant. Le détail est très bon, la finition est légèrement granuleuse (comme un papier à poncer à grain très fin, visible sur une des photos en gros plan).

Vous pouvez retrouver toutes les infos sur cette nacelle en anglais sur RCGroups :
http://www.rcgroups.com/forums/showthread.php?t=1864420&page=1

Pour les moteurs, j’ai déniché des moteurs LD power 2208 parfaitement compatibles (à confirmer une fois reçu).
Pour la carte de contrôle il existe différents modèles certains en open source gérant 2 ou 3 axes : Alexmos, Martinez, evvGC, Tarot,…
J’ai choisi une carte compatible Martinez, 2 axes pas très chère et suffisante par rapport à mes besoins.

Premier constat intéressant, ma GoPro 2 passe parfaitement dans la nacelle.
Par contre mon jack pour la sortie vidéo est un peu juste. Il est possible de l’utiliser mais le boitier est légèrement décalé. Il ne manque vraiment pas grand chose, et je corrigerai le trou à l’aide d’un dremel. La prise micro, bien qu’accessible, semble trop petite pour y passer un jack. Cela n’a de toute façon aucune utilité dans mon cas donc pas de problème.

IMAG0904

IMAG0903

Pour fermer les deux parties du boitier de la GoPro, deux rainures sont prévues pour recevoir un élastique un tout dispositif de serrage. Le mieux étant de trouver un joint torique de diamètre intérieur 26 mm et d’épaisseur 1,5 mm (recommandé par le designer de la nacelle). Dans le pire des cas un simple fil de fer fera l’affaire.

Je n’ai pas encore reçu mes moteurs et ma carte donc la suite au prochain épisode…

6 COMMENTS

  1. Bonjour,
    Je suis à la recherche d’un concept pour embarquer une GoPro H3 dans une nacelle en entière autonomie. (Je fais du paramoteur et souvent les prises de vues sont impactées par les sauts (Thermiques)
    Si vous avez une information pouvant répondre à ma requête, je vous en remercie.

    Cdt

    M@rc

  2. Salut, je trouve assez intéressant ce systême, mais peux tu nous en dire plus sur le type de Moteur à choisir, et le type de carte pour contrôler ces moteurs?

    Merci beaucoup.

    Cordialement,

    Johan

    • Je ne sais pas trop ce que tu désire comme info, je vais tout de même essayer de préciser un peu.

      Pour les cartes il existe différents modèles (comme évoqué dans l’article). La plupart des cartes utilisent les mêmes capteurs (ou équivalents) et apportent surtout des différences dans l’électronique qui va piloter les moteurs. Cependant c’est surtout la partie logicielle et le bon réglage des PID qui vont faire la différence.
      Une autre différence notable est le nombre d’axes 2 ou 3. Si on veut piloter la caméra de manière totalement indépendante du drone, il faut 3 axes (et éventuellement un opérateur caméra). Sinon 2 axes suffisent pour stabiliser l’image.

      Généralement les cartes peuvent fonctionner avec différents soft, personnellement je n’ai testé que celui ci (http://code.google.com/p/brushless-gimbal/) qui fonctionne très bien.

      Pour les moteurs, il faut choisir des moteurs adaptés au poids de la caméra à stabiliser. Pour une mini caméra type GoPro les moteurs 2208 font l’affaire, pour des caméra plus lourdes (et de plus grosses nacelles) il va falloir des moteurs beaucoup plus puissants (4008, 5210, …).

LEAVE A REPLY